Comment utiliser les outils digitaux pour améliorer les sorties d’hôpital ?

Shot of a young nurse caring for a senior woman in a wheelchair

SOMMAIRE

  • 1. Les risques d’une sortie mal accompagnée
  • 2. Comment le numérique peut favoriser une fluidité hôpital/ville ?
  • 3. Une fluidité élargie à tous les professionnels de santé
Temps de lecture : 3 minutes

Le passage entre l’hôpital et la ville est un moment délicat où se concentrent les risques les plus importants de rupture du parcours de soins. Réussir à fluidifier les transmissions permet d’éviter au maximum les risques de ré-hospitalisation et de maintenir la continuité de la prise en charge du patient où qu’il soit.

 

Les risques d’une sortie mal accompagnée

Prenons l’exemple d’une patiente âgée ayant subi un traitement chirurgical d’une fracture du col du fémur. La sortie d’hôpital est particulièrement critique pour ce type de personne. Souffrant plus souvent de pluri-pathologies et ayant des capacités de récupération plus restreintes, les plus de 75 ans ont plus de risques de subir une réadmission.

Selon les chiffres du ministère de la Santé et de la Prévention, 18,2% d’entre eux sont réhospitalisés dans les 30 jours.

Dans le cas de notre patiente, placée en fauteuil, la sortie se fait vers le domicile. Le médecin hospitalier établit donc une lettre de liaison destinée au médecin traitant pour le suivi et établit deux prescriptions : une adressée au pharmacien pour la poursuite d’un traitement anti-douleur et une autre pour la mise en place d’une rééducation avec un kinésithérapeute. Il est en effet impératif qu’une certaine mobilité soit rapidement rétablie afin d’éviter les complications liées à une mauvaise circulation sanguine. Ces documents, de même que les éventuels comptes-rendus de laboratoire ou de radiologie, sont confiés à la patiente le jour de sa sortie, charge à elle de faire le nécessaire.

Autre possibilité : ils sont adressés par courrier au médecin. Les risques ? Des informations reçues trop tard, transmises de façon incomplète, des comptes-rendus égarés qui conduisent à de nouveaux examens.

 

 

Comment le numérique peut favoriser une fluidité hôpital/ville ?

De plus en plus souvent, néanmoins, les informations peuvent être transmises par mail. C’est une solution numérique qui fait incontestablement gagner du temps. Mais elle n’est pas entièrement satisfaisante.
Tout d’abord les boites mails des médecins de ville sont souvent surchargées et pas forcément consultées tous les jours.
De plus, le praticien doit ensuite transférer les données dans le dossier patient de son logiciel, ce qui est chronophage.
Et surtout les données ainsi transmises ne sont pas sécurisées.

Avec un outil comme Maiia, hébergé en France en HDS, il est possible de faire circuler l’information en totale sécurité.
Le référencement Ségur des logiciels de l’ensemble des professionnels de santé (médecine de ville, hôpital, biologie) va largement contribuer à fluidifier et sécuriser les échanges, grâce à l’interopérabilité des solutions. Sans double-saisie, l’ensemble des documents nécessaires au suivi de la sortie d’hôpital sera ainsi directement intégré dans le dossier du patient. A la première visite de la patiente, le médecin traitant ne perdra donc pas de temps. Il disposera déjà de la lettre de liaison et il aura pu prendre connaissance du compte-rendu post-opératoire et des radiologies.

Par ailleurs, les professionnels impliqués dans le suivi peuvent aussi utiliser la messagerie instantanée intégrée, plus sécure que Whatsapp, pour échanger sur la suite des soins. Un dialogue entre pairs qui améliore la qualité du suivi de la patiente et de la prise en charge des risques de complication post-opératoire.

 

Une fluidité élargie à tous les professionnels de santé

Ce type d’outil permet de créer, tout autour du patient, une véritable coordination des soins. Le médecin traitant pourra ainsi, grâce à l’interface qu’organise Maiia entre les différents logiciels de santé, transmettre les radiographies au kinésithérapeute. Et si le pharmacien habituel de la personne dispose également d’un logiciel interopérable, l’ordonnance lui parviendra via l’interface le jour de la sortie. Il pourra préparer les médicaments prescrits avant même la visite de la personne ou d’un de ses proches.

Grâce au numérique, les données de la patiente sont ainsi mises à disposition dès la sortie de l’hôpital sans risque de déperdition d’information grâce à l’interface organisée entre les différents logiciels de santé. Quant à la patiente, elle peut aussi utiliser Maiia pour prendre rendez-vous en ligne ou pour bénéficier depuis son domicile, seule ou avec l’appui d’un professionnel de santé d’une téléconsultation avec son médecin traitant ou un autre professionnel de santé. Le parcours de soin est préservé et les risques post-opératoires anticipés et gérés. Un atout indéniable lorsqu’on sait que sur l’ensemble des ré-hospitalisations des personnes âgées, 23% seraient évitables.

 

Vous souhaitez être accompagner sur la coordination des soins au sein de votre structure ?
Contactez un conseiller Maiia !

CONTACTEZ-NOUS