Aller au contenu
03.04.2024
Maiia

Maiia Agenda référencé Ségur pour le SAS

Retour aux articles

Depuis le 25 mars, l’agenda en ligne de Cegedim Santé fait partie des 9 outils bénéficiant d’un référencement Ségur pour son interface avec la plateforme du service d’accès aux soins (SAS). Une reconnaissance du degré élevé de sécurité et de fiabilité de Maiia Agenda et l’assurance d’une transmission fluide pour les professionnels utilisateurs. Décryptage.

Quels avantages au référencement Ségur de Maiia Agenda ?

Il faut savoir que le référencement Ségur n’est pas obligatoire pour les outils d’agenda interfacés avec la plateforme SAS. D’ailleurs, sur l’ensemble des éditeurs de logiciels, 31 ont fait la démarche et, à l’heure actuelle, seuls 9 ont obtenu ce label dont Cegedim Santé pour l’agenda pro en ligne Maiia Agenda. Pourtant ce référencement est un gage de sécurité pour les praticiens. Les outils référencés respectent un cahier des charges solide et exigeant notamment en matière d’interopérabilité et de sécurité. Le référencement certifie qu’une phase élevée de tests a été réalisée entre Maiia et la plateforme numérique SAS. Cette étape garantit la fluidité et la sérénité dans l’utilisation de Maiia Agenda par les professionnels de santé effecteurs et les régulateurs SAS. La gestion de l’authentification des utilisateurs et l’hébergement des données de santé ont également fait l’objet d’une vérification importante pour que soit effectif un haut niveau de protection des données des patients.

Quelles conséquences pour les praticiens ?

La participation au service d’accès aux soins fait partie des indicateurs du forfait structure. Elle ouvre donc droit à une rémunération supplémentaire d’un montant de 1400 € par an. De plus, depuis le règlement arbitral d’avril 2023, il est prévu une majoration de 15€ sur les consultations effectuées dans le cadre du SAS, dans la limite de 20 par semaine. Les médecins sont donc encouragés à s’engager dans cette nouvelle pratique. Et s’ils bénéficient d’un agenda partagé comme Maiia Agenda, interfacé directement à la plateforme SAS, c’est très facile à réaliser. Après s’être enregistré via Pro Santé Connect à la plateforme numérique sas.sante.fr, il suffit de paramétrer son agenda de façon à laisser des créneaux ouverts aux patients non connus ou aux professionnels. Ces créneaux pourront être utilisés par le régulateur du SAS pour des soins non programmés. La gestion de l’agenda ainsi optimisée, le professionnel de santé participant n’a plus besoin de réserver un créneau de 2h par semaine directement sur la plateforme SAS pour avoir droit à la rémunération forfaitaire de 1400€ par an. Et il y a aussi un intérêt en termes de gain de temps puisque sur les 63 territoires organisés pour gérer le service d’accès aux soins, 49 utilisent déjà la plateforme numérique du SAS.

2024 année de déploiement final du SAS

Après une phase de test, la plateforme numérique nationale du service d’accès aux soins est en effet en cours de déploiement sur toute la France. L’objectif est que les régulateurs de chaque territoire puissent rapidement, via l’annuaire et les outils d’agenda, visualiser les consultations disponibles et prendre les rendez-vous pour les personnes ayant appelé le 15. Le numérique vient ainsi en appui de ce dispositif de collaboration entre tous les acteurs, en ville ou à l’hôpital, qu’est le service d’accès aux soins. A l’issue du déploiement de la plateforme numérique, prévue pour la fin d’année, tout patient devrait pouvoir avoir accès à un médecin dans un délai inférieur à 24h. Et tous les médecins qui le souhaitent pourront participer au SAS sans contrainte. Alors si vous n’êtes pas encore équipé, contactez votre conseiller Cegedim Santé : il vous accompagnera pour coupler Maiia Agenda à votre logiciel de gestion du cabinet.