Aller au contenu
15.01.2024
Conseils & Accompagnement

Comment utiliser le numérique pour réussir sa RCP ?

Retour aux articles

Présentant bien des avantages tant pour le patient que pour le praticien, la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) exige pour être efficace, non seulement l’engagement de tous les professionnels de santé, mais surtout une bonne organisation des travaux. Pour faciliter la vie, notamment des maisons de santé pluriprofessionnelles pour lesquelles la RCP est fondamentale, la clef réside en partie dans l’utilisation d’outils numériques efficaces..

L’objectif d’une RCP est de pouvoir définir pour un ou plusieurs patients une modalité de prise en charge adaptée en impliquant l’ensemble des professionnels de santé voire des professionnels de l’accompagnement social. Ce qui veut dire que le praticien en charge de la coordination doit s’assurer que participeront bien à la réunion l’ensemble des personnes concernées : médecin référent, spécialiste en cas de pathologie spécifique, kinésithérapeute, infirmier, assistante sociale, etc. Pour cela, il doit pouvoir leur proposer des créneaux horaires pour organiser la réunion. Concrètement cela peut exiger de passer ou faire passer par son assistante des dizaines d’appels téléphoniques pour parvenir à trouver la date et l’heure qui conviendra à tous. Alors qu’en utilisant le numérique, il pourrait gagner beaucoup de temps ! Un agenda partagé accessible par tous comme Maiia Agenda peut vraiment faire la différence en offrant la possibilité de visualiser tous les agendas des professionnels concernés. Et une fois le créneau horaire trouvé, il est bloqué dans les agendas de chacun. Autre avantage de Maiia Agenda, il est possible de le relier à Maiia Connect. Cette solution de dialogue très semblable à Whatsapp permet de créer un groupe chat entre tous les intervenants de la RCP. Des éléments supplémentaires comme le compte-rendu par l’infirmière d’une visite récente ou une alerte particulière peuvent être partagés sur ce chat. Il favorise ainsi une meilleure compréhension par le coordinateur des cas proposés ce qui lui permet d’affiner le choix des dossiers à traiter absolument en RCP.

Réaliser la RCP en toute tranquillité

Selon les normes fixées, notamment par la Haute Autorité de Santé, il est fondamental que, à l’issue de chaque RCP, une trace soit conservée : des décisions prises, des raisons qui ont conduit à les prendre et l’indication thérapeutique choisie par les présents. Et, pour chaque patient concerné, un compte rendu doit être rédigé précisant quelles actions sont à mener et qui est le référent. Une solution comme MLM permet de gérer de A & Z la RCP jusqu’à ce compte-rendu final. La solution de Cegedim santé offre ainsi la possibilité de tout faire à partir d’un seul écran. En deux clics, il est très simple de créer la réunion en entrant toutes les données factuelles : thème, heure, praticiens concernés. Il suffit ensuite de quelques instants pour intégrer dans cette RCP les dossiers des patients concernés. Mieux encore : toujours depuis cet écran, il est possible de créer et rédiger le compte-rendu patient. Mais aussi le compte-rendu général de la RCP. Une fois validés ces éléments seront disponibles pour tous les praticiens utilisant MLM par exemple au sein d’une maison de santé. Ils peuvent également être partagés avec les intervenants extérieurs – médecin hospitalier, assistante de vie – par le biais de la MSSanté ou via Maiia Connect. Et bien évidemment le compte rendu patient est disponible dans son dossier patient et peut ensuite être ajouté à son dossier médical partagé (DMP) en un seul clic.

Assurer le suivi de la RCP

Il revient également au coordinateur de la RCP de partager avec l’ensemble des acteurs les éléments nouveaux concernant le patient : fiche de suivi de l’action, indicateurs de santé, etc. Là encore, l’existence d’un outil comme Maiia Connect peut s’avérer très utile. Dans le groupe chat de la RCP, il suffit de télécharger les éléments et de les adresser en deux clics à la ou les bonnes personnes. Cette messagerie instantanée est bien supérieure aux messageries privées, car elle est entièrement sécurisée et les données sont hébergées en France dans les serveurs de Cegedim Cloud. De plus, un outil supplémentaire la rend très précieuse pour le suivi des actions : il est possible d’attribuer une tâche à un ou plusieurs membres de la RCP ! Pour le suivi des préconisations de la RCP, MLM est également une ressource. Le médecin coordinateur a ainsi la faculté, depuis le dossier patient, d’adresser les prescriptions à l’ensemble des professionnels, soit dans le dossier patient dans le cadre d’une pratique coordonnée en maison de santé, soit via la Messagerie Sécurisée de Santé si doit intervenir un professionnel extérieur. Tous les éléments étant conservés dans le dossier patient, il est ensuite aisé de suivre l’évolution.

Des avantages de la RCP

La RCP a fait ses preuves en oncologie depuis près de 20 ans, et c’est la raison pour laquelle elle a été étendue à toutes les professions de santé. Elle présente des avantages évidents pour améliorer le suivi du patient et rendre celui-ci plus acteur de sa prise en charge. Aux praticiens, elle procure un outil de partage d’informations et de compétences très concret et évite l’isolement. Au fil du temps, les RCP permettent aux professionnels de mieux se connaître, d’échanger sur leurs pratiques et aussi de travailler en commun sur des problématiques comme le diabète ou l’obésité. Ces réunions régulières de concertation sont donc encouragées par les pouvoirs publics et en particulier en termes de rémunération. Pour un médecin en cabinet, participer à 4 réunions de concertation pluridisciplinaire par an assure la validation de l’indicateur 3 du volet 2 du forfait structure soit 120 points et 840 €. Pour les maisons de santé pluriprofessionnelles dont la coordination est au cœur du métier, la réalisation de 6 RCP par an, assure dans le cadre de l’ACI, un minimum de 1000 points, soit 7000 €, un chiffre qui augmente en fonction de la patientèle. De bonnes raisons de parfaire son organisation des RCP et donc d’utiliser des outils numériques performants !